En Calédonie, il n'y a pas de créole mais une vingtaine de dialectes kanaks et surtout, le caldoche. Ce n'est pas vraiment un dialecte mais plutôt un genre de patois avec ses expressions dont quelques unes sont reprisent du sud de la france, du drehu ou autres dialectes kanaks, ou encore de "l'anglais". Exemple, pour dire merci, on dit oléti ( drehu ) ou tank you, prononcé à la française... On ne dit pas, ça va bien? mais, "il est bon?" Cette expression est un peu déstabilisante au début. Quoi qu'y est bon??? On ne dit pas un cornet (expression typique vosgienne pour demander un sachet plastique) mais un pochon ou une poche, comme dans le sud de la France. Quand on dit "arrête!!!" ou, "non!!!" lorsque quelques chose nous étonne, ici on dit "awoua!!!" ;un one veut dire un joint; "damé" veut dire beaucoup; "tata", au revoir; "on démarre", on bouge; "tu restes où", tu habites où ...etc.... Il y a aussi les insultes très recherchés comme "pine" qui revient souvent et que l'on peut accorder comme bon nous semble. "va te faire téter l'oeil mon frère" ( MDR, je suis fan de celle-là!!! ). Il y a aussi "calot" (couille), et une que j'adore aussi, " va te faire bourrer", "bourre le" ou encore tout simplement "bourre". Mais le must de l'insulte calédonienne c'est enculé, prononcé ici, "onculé" ou "culé". Il s'utilise à toutes les sauces, en début de phrase, au milieu, en fin et surtout plusieurs fois dans une phrase ( certain caldoches parviennent à l'utiliser jusqu'à 3 ou 4 fois dans une seul phrase, si si je vous assure!!!!! ). Hé oui, c'est aussi ça la diversité mais aussi la culture d'un peuple...... Culé d'capitaliste!!!